La fillette et le loup.

Sur la route de Louvier galopait  une fillette
Quand le loup l'a rencontrée, il s'est dit : « Faisons dînette. »
Les babines retroussées, voici la méchante bête
Qui suit pour la dévorer notre adorable fillette.

Une voix s'est écriée « tire donc la chevillette »
La bobine était tombée, le loup fit grise minette.
La fillette était armée d'une énorme mitraillette.
Et le loup fut transpercé de la queue jusqu'à la tête.

Puis sortant de son panier un couteau et une assiette
La fillette a découpé quelques belles côtelettes
Puisque grand mère est couchée et qu'elle a du diabète
Je m'en vais faire un civet c'est meilleur que la galette.

Quand le loup fut dévoré restait encore le squelette
« J'avais besoin d'osselets », se dit la douce fillette
Avec les œufs qui restaient elle fit une trempette
Et se mit à fredonner cette belle chansonnette.

Sur la route de Louvier, galopait une fillette
Le loup m'aurait évité(e)s'il avait vu les gazettes
A l'époque des fusées quand on va sur les planètes
Tous les contes du passé ne sont plus que des sornettes.

La La La ...


Copié par Manon
Corrigé  par Julie

(Rencontres Chantantes 2000-2001)